dimanche, décembre 3, 2023
Politique

ALGÉRIE. LE JOURNALISTE EL KADI IHSANE CONDAMNÉ À SIX MOIS DE PRISON FERME

La condamnation du directeur de Maghreb Émergent et de radio M, à six mois de prison ferme et une amende de 50.000 dinars a suscité une large indignation dans les milieux politique et associatif en Algérie. Bien que non assortie de mandat de dépôt, cette sanction est légitimement interprétée par les activistes de l’opposition comme un avertissement adressé aux journalistes qui osent encore exercer leur métier avec un minimum de conscience professionnelle. 

Cette condamnation intervient suite à une plainte déposée par l’ancien ministre de l’information Ammar Belhimer, lui-même ancien journaliste, pour « diffusion de fausses informations, perturbation des élections et réouverture de la tragédie nationale ».

Prévue initialement pour le 31 mai le verdict de ce procès à rebondissement a été rendu ce mardi, témoignant de l’embarras d’un pouvoir qui assure par ailleurs vouloir rechercher l’apaisement en appelant au dialogue. 

Dans une vidéo postée sur la page facebook de radio M, El Kadi IHSANE a déploré une décision qui « n’arrange ni la presse algérienne, ni la justice ni l’image du pays ». 

Partager avec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisment ad adsense adlogger