Suivez-nous !

Sports

BENZEMA RECOIT LE BALLON D’OR : LE BAD BOY RESSUSCITÉ

Publié il y a

le

Le soixante-sixième ballon d’or de France football a été décerné dans la soirée de ce lundi à Paris à Karim Benzema qui va fêter ses 35 ans dans deux mois. Formé à Lyon Benzema a fait la quasi-totalité de sa carrière dans le club mythique du Real Madrid. 

Après des débuts triomphants, le jeune prodige est rattrapé par des scandales de mœurs qui en font un habitué des chroniques de faits divers. Cette notoriété involontaire est soulignée par des positionnements politiques ambigus qui le mettent en délicatesse avec le sélectionneur français Didier Deschamps, lequel l’écarte pendant cinq ans de l’équipe de France. Son élan stagne et le Real manque de peu de se séparer de lui. Beaucoup de footballeurs promis à un avenir exceptionnel n’ont pas résisté aux sirènes de la gloire aux sollicitations d’entourages empressés mais rarement désintéressés. Le franco-algérien eut le mérite de ressortir de ces classiques tourbillons qui ont aspiré vers le néant de nombreuses célébrités sportives. 

L’arrivée de Zidane à Madrid sera une bouée que Benzema aura l’intelligence de saisir. L’ainé qui lui accorde un soutien sans faille le conduit à une forme de rédemption. Benzema pondère ses allusions polémiques où certains ont cru deviner une tentation communautariste et élague des relations plus ou moins sulfureuses pour se concentrer sur son sport. Cette renaissance qui ne doit rien au hasard a plusieurs raisons.  Zinedine Zidane conseille et encourage son protégé, ce qui l’aide à reprendre confiance et équilibre ; concomitamment, le départ du Real de Christiano Ronaldo, dont il était le lieutenant sur le terrain, lui permet enfin d’assumer le rôle de joueur pivot du club madrilène.  

Depuis bientôt cinq ans, Benzema porte un club madrilène vieillissant par sa pugnacité, sa volonté et son talent.

C’est donc tout naturellement que le ballon d’or lui a été remis par Zidane en qui il dit avoir toujours vu, avec Ronaldo, un modèle. 

Pendant sa courte allocution, l’ancien lyonnais qui évita de trop s’appesantir sur les considérations extra-sportives qui hachèrent son parcours sportif lâcha néanmoins une phrase sibylline : ce ballon d’or est celui du peuple. Un propos qui, à n’en pas douter, sera relevé quand retomberont les paillettes de la flamboyante cérémonie de cette soixante-sixième édition.  

Benzema a été élu par 100 journalistes issus des 100 premiers pays au classement FIFA. Il devance le sénégalais Sadio Mané (Bayern de Munich), le Belge Kevin de Bruyne (Manchester City), l’Égyptien Mohamed Salah (Liverpool) et le Polonais Robert Lewandowski (FC Barcelone). 

Partager avec
Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

LE MAROC FÊTE SA QUALIFICATION…AU CANADA

Publié il y a

le

Par

On s’en doute bien, ce soir le royaume ne dormira pas. De fait, au Canada, les expatriés marocains iphone en main exposent des images de toutes les provinces du pays en transe. Mais cette qualification aux huitièmes de finale de la Coupe du monde de football, après une victoire logique contre le Canada, a aussi rassemblé la diaspora nord-africaine au Québec ce jeudi dans  les rues de Montréal qui furent prises d’assaut par des foules en liesse.

Bien avant la fin du match, la police de Montréal qui appréhendait ce moment a pris les devants en barricadant certaines rues pour canaliser la foule qui manifesta sa joie avec enthousiaste mais sans excès.

La rue Jean-Talon, connue pour la densité de ses commerces nord-africains, fut d’ailleurs fermée à la circulation automobile, devenant ainsi une artère piétonne pour les manifestants qui l’envahirent sitôt la fin de la partie sifflée.

Les centaines de supporteurs des Lions de l’Atlas ont crié leur joie de voir leur équipe poursuivre son aventure qatarie, entonnant à tue-tête des chants tirés du terroir marocain.

« Sin, sin ! (Deux, deux ! en berbère ) », ont scandé les manifestants, en référence aux deux buts marqués contre le Canada, aux deux autres contre la Belgique et à la deuxième qualification aux huitièmes de finale du Mondial.

Les femmes étaient également nombreuses dans la foule, à l’image de cette jeune fille arborant l’emblème amazighe en dansant et en improvisant des slogans qu’elle peinait à faire reprendre par les marcheurs, chacun se laissant aller à son inspiration. Rachid l’informaticien algérien qui s’est défoulé comme un beau diable lors de la première manifestation qui a suivi la victoire contre la Belgique a accouru vers nous pour nous rappeler sa prédiction qui nous annonçait que le Maroc allait rééditer le scénario de 1986 au Mexique : « Je vous ai dit que le Maroc allait refaire l’exploit de 1986. J’étais même en deçà de la réalité puisqu’il a terminé leader de son groupe qui compte deux géants comme la Belgique et la Croatie », s’est-t-il enthousiasmé, avant de rejoindre la foule, le fès toujours sur sa tête.

Après les rassemblements des supporters, des caravanes de véhicules ont été improvisées pour sillonner les rues de Montréal avec un cortège de véhicules arborant les drapeaux du Maroc mais aussi ceux de l’Algérie et la Tunisie.

Le Maroc qui doit affronter l’Espagne en huitième de finale devra montrer de l’énergie et de la volonté. Il a prouvé qu’il n’en manquait pas.

De Montréal : Younès Lamri

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

LE MAROC QUALIFIÉ ET TERMINE PREMIER DE SON GROUPE

Publié il y a

le

Par

Trente-six ans après sa dernière qualification pour les huitièmes de finale en coupe du monde au Mexique, le Maroc réédite l’exploit en battant le Canada par le score de 2 buts à 1. Et de quelle manière ! Il termine premier de son groupe devant la Croatie vice-championne du monde qui a fait match nul (0 à 0) avec la Belgique qui est éliminée. 
Les buts marocains ont été marqués par Ziyech qui profite dès la 4ème minute d’une grosse boulette du gardien canadien Borjan pour le lober des quarante mètres. À la 23ème minute, c’est Youcef El Neysri qui résiste à la charge de deux défenseurs canadiens pour fusiller le malheureux portier canadien. Il a fallu attendre la fin de la première mi-temps pour voir les Canadiens se porter vers le camp marocain. C’est lors de l’un de ces pressings que le défenseur Aguerd pousse le ballon dans ses propres filets à la 45ème minute, occasionnant ainsi le seul but encaissé dans ce tournoi par les protégés du coach Regragui qui fait un remarquable parcours seulement cinq mois après avoir pris en main les Lions de l’Atlas. Le Maroc qui retrouvera en huitième le deuxième du groupe Espagne, Allemagne, Japon, et Costa Rica ne s’interdit pas de croire à la suite de son aventure.

La veille, les Aigles de Carthage qui étaient venus à bout d’une équipe de France profondément remaniée doivent quitter la compétition malgré ce méritoire succès après un match épique. En effet, le but marqué par le français Griezmann à la quatre-vingt dixième minute et qui fut refusé pour un hors-jeu discutable après que la partie ait repris fait l’objet d’une réclamation de la fédération française de football.

D’une façon générale, cette édition de la coupe du monde révèle une nette progression du niveau du football africain avec la qualification du Sénégal malgré l’absence de Sadio Mané dans cette dernière sélection.  

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

VICTOIRE DU MAROC : EXPLOSION DE JOIE À MONTREAL. EN ATTENDANT LE…CANADA ET VIOLENCES À BRUXELLES 

Publié il y a

le

Par

La victoire historique du Maroc contre la Belgique, dans un match palpitant entrant dans le cadre de la deuxième journée du groupe F de la Coupe du monde de football, a donné lieu à des réactions contrastée dans la diaspora. Explosion de joie au Canada et violences à Bruxelles où des groupes de jeunes ont débordé le service d’ordre. 

Dans la ville de Montréal des supporters s’étaient regroupés dans les cafés bien avant la rencontre pour suivre la retransmission du match à la télévision. Convivialité québécoise oblige, certains commerces ont eu la généreuse idée de proposer un buffet pour offrir des collations. Au coup de sifflet final de l’arbitre, des centaines de partisans des Lions de l’Atlas, drapeau marocain sur les épaules ou autour de la taille, ont pris d’assaut la rue Jean-Talon où sont établis plusieurs commerces de la communauté nord-africaine. Des chants folkloriques tirés du terroir de l’Atlas sont repris à tue-tête par les manifestants qui ont également entonné l’inusable tube du groupe algérien El Bahara. « Hé Ho, hadi lbidaya, mazal, mazal… Hé Ho, cela est un début, la suite viendra ». Fès sur la tête, Rachid s’extasie : « Nous allons rééditer l’exploit de 1986, lorsque les Lions de l’Atlas avaient accédé pour la première fois aux huitièmes de finale de la Coupe du monde ». Euphorique, son ami Youcef, technicien informatique, renchérit : « Mon sixième sens me dit que notre onze va faire des miracles au Qatar », prédit-il, avant de nous abandonner pour rejoindre un groupe particulièrement bruyant où l’on danse au rythme des tambours et de derboukas. L’ambiance est contagieuse ; des Algériens et plus rarement des Tunisiens rejoignent le cortège. 

La manifestation improvisée s’est déroulée globalement dans le calme mais le service de police de la Ville de Montréal qui n’attendait visiblement pas la victoire marocaine est intervenue bien après que les rues aient été investies. « Il lui faudra se préparer plus sérieusement pour le prochain match du Maroc qui affrontera jeudi…le Canada », s’inquiète Djamal, kinésithérapeute originaire d’Ain Defla (Algérie).

À Bruxelles où vit une autre communauté marocaine moins intégrée, des groupes de jeunes ont envahi des rues de Bruxelles qui ont rapidement dégénéré. Les forces sécurité ont été prises à partie et des voitures ont été incendiées. Pendant toute la durée du match les cafés et bars où se mêlaient supporters belges et marocains se chambraient dans les bars dans une atmosphère bon enfant. Selon Walid un étudiant en pharmacie, rifain d’origine, indigné par le vandalisme de ses compatriotes « certains des auteurs de ces troubles sont venus du quartier de Molenbeek », une zone où la sécurité belge peine à faire valoir l’autorité publique.

Pour rappel, des débordements occasionnant plus ou moins de problèmes aux riverains ont régulièrement cours à l’occasion de match des équipes nationales des pays d’Afriques du nord avec une répartition des violences assez prévisibles. Les troubles survenant en France viennent généralement de supporters algériens alors que ceux qui surviennent en Belgique sont plus souvent le fait de jeunes originaires du Maroc.   

Younes Lamri de Montréal et Moumen Abdi de Bruxelles.

 

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

COUPE DU MONDE : LE MAROC RENVERSE LA BELGIQUE PAR LE SCORE DE 2 À 0

Publié il y a

le

Par

Le Maroc qui a déjà fait match nul contre la Croatie a renversé ce dimanche la Belgique, 2ème au classement FIFA, par le score de 2 à 0, buts inscrits en deuxième mi-temps par Sibiri 73ème minute et Aboulkhal 90 minute.  Ce faisant, il prend provisoirement la tête de son groupe avant d’affronter le Canada jeudi. 

Drivés par Régragui qui détient déjà un palmarès impressionnant en club avec le Widad de Casablanca, les Marocains, passablement malmenés en première mi-temps, ont su résister avant de commencer à se libérer pour prendre quelques initiatives notamment par l’intermédiaire de Ziyech et du parisien Hakimi sur le flanc gauche ; le premier a d’ailleurs inscrit un but à la 45 mn sur balle arrêtée. Les Lions de l’Atlas exultent avant que le VAR n’annule la réalisation pour hors-jeu mais les diables rouges ont eu chaud. 

Après la pause les Marocains reviennent plus déterminés. La Belgique vieillissante s’essouffle, Eden Hasard sort. La rentrée de Lukaku qui revient de blessure ne permet pas de retrouver un rythme suffisant pour percer une excellente défense marocaine où brille le gardien qui n’était pourtant pas le titulaire. 

Au Maroc, c’est l’explosion de joie dans toutes les provinces. Cela fait à peine quatre mois que le sélectionneur a pris en main la sélection après le départ de Vahid Halilhodzic qui a qualifié les Lions de l’Atlas pour le Qatar. Le challenge est d’autant plus remarquable que le team marocain est composé de joueurs évoluant en Europe (Angleterre, Allemagne, France, Espagne…).

En Tunisie, cet exploit est également salué par une ferveur populaire. En revanche, Alger observe une certaine retenue malgré une satisfaction algérienne manifeste sur les réseaux sociaux. Par contre à Doha, on a vu des drapeaux algériens flotter dans les tribunes marocaines.  

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

BENZEMA RECOIT LE BALLON D’OR : LE BAD BOY RESSUSCITÉ

Publié il y a

le

Par

Le soixante-sixième ballon d’or de France football a été décerné dans la soirée de ce lundi à Paris à Karim Benzema qui va fêter ses 35 ans dans deux mois. Formé à Lyon Benzema a fait la quasi-totalité de sa carrière dans le club mythique du Real Madrid. 

Après des débuts triomphants, le jeune prodige est rattrapé par des scandales de mœurs qui en font un habitué des chroniques de faits divers. Cette notoriété involontaire est soulignée par des positionnements politiques ambigus qui le mettent en délicatesse avec le sélectionneur français Didier Deschamps, lequel l’écarte pendant cinq ans de l’équipe de France. Son élan stagne et le Real manque de peu de se séparer de lui. Beaucoup de footballeurs promis à un avenir exceptionnel n’ont pas résisté aux sirènes de la gloire aux sollicitations d’entourages empressés mais rarement désintéressés. Le franco-algérien eut le mérite de ressortir de ces classiques tourbillons qui ont aspiré vers le néant de nombreuses célébrités sportives. 

L’arrivée de Zidane à Madrid sera une bouée que Benzema aura l’intelligence de saisir. L’ainé qui lui accorde un soutien sans faille le conduit à une forme de rédemption. Benzema pondère ses allusions polémiques où certains ont cru deviner une tentation communautariste et élague des relations plus ou moins sulfureuses pour se concentrer sur son sport. Cette renaissance qui ne doit rien au hasard a plusieurs raisons.  Zinedine Zidane conseille et encourage son protégé, ce qui l’aide à reprendre confiance et équilibre ; concomitamment, le départ du Real de Christiano Ronaldo, dont il était le lieutenant sur le terrain, lui permet enfin d’assumer le rôle de joueur pivot du club madrilène.  

Depuis bientôt cinq ans, Benzema porte un club madrilène vieillissant par sa pugnacité, sa volonté et son talent.

C’est donc tout naturellement que le ballon d’or lui a été remis par Zidane en qui il dit avoir toujours vu, avec Ronaldo, un modèle. 

Pendant sa courte allocution, l’ancien lyonnais qui évita de trop s’appesantir sur les considérations extra-sportives qui hachèrent son parcours sportif lâcha néanmoins une phrase sibylline : ce ballon d’or est celui du peuple. Un propos qui, à n’en pas douter, sera relevé quand retomberont les paillettes de la flamboyante cérémonie de cette soixante-sixième édition.  

Benzema a été élu par 100 journalistes issus des 100 premiers pays au classement FIFA. Il devance le sénégalais Sadio Mané (Bayern de Munich), le Belge Kevin de Bruyne (Manchester City), l’Égyptien Mohamed Salah (Liverpool) et le Polonais Robert Lewandowski (FC Barcelone). 

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

FINALE DE L’US OPEN : ONS JABEUR S’INCLINE FACE À SWIATEK

Publié il y a

le

Par

Le miracle n’a pas eu lieu. La tenniswoman tunisienne Ons Jabeur s’est inclinée ce samedi face à la première mondiale, la polonaise Iga Swiatek (2-6, 6-7). La tunisienne a tenté autant qu’elle le pouvait de se battre mais la Polonaise fut impériale. Chose dont convient avec une remarquable sportivité la finaliste malheureuse : «  J’ai vraiment essayé mais Iga ne m’a rein facilité. C’est dur mais elle mérite sa victoire. (…) Gagner un grand chelem, c’est mon objectif (…) j’espère inspirer les plus jeunes » a déclaré Ons Jabeur durant sa prise de parole d’après match.

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

ONS DJBEUR EN FINALE DE L’US OPEN

Publié il y a

le

Par

La tenniswoman tunisienne Ons Jabeur confirme son exceptionnelle forme actuelle en battant ce jeudi par deux sets 6-1, 6-3 la française Caroline Garcia en demi-finale, laquelle traverse pourtant, elle aussi une période faste.

Ons Jabeur affrontera en finale la gagnante de l’autre demi-finale qui opposera la polonaise Iga Swiatek et la Biélorusse Aryna Sabalenka. 

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

FINALE ARABE DES U17 : L’ALGÉRIE S’IMPOSE AUX TIRS AUX BUT FACE AU MAROC

Publié il y a

le

Par

Neuf mois après le succès de leurs ainés séniors contre leurs homologues marocains, les petits Fennecs se sont imposés ce jeudi à domicile devant les Lionceaux marocains aux tirs aux buts lors de la finale de la coupe arabe des U17 après un match nul 1 à 1.

Une première mi-temps morose a vu les deux équipes rentrer aux vestiaires sur un score vierge.

À la reprise ce sont les Marocains qui ont ouvert le score suite à un corner repris par le rentrant Merouane Bayadh. La réaction algérienne fut laborieuse et ce n’est qu’à la fin de la partie que les petits Verts se sont illustrés par des attaques incisives dont l’une fut ponctuée par un puissant tir de Chehima qui permit à ses coéquipiers de revenir au score à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

La séance des tirs aux buts a vu les Algériens l’emporter par 4 à 2 pour la plus grande joie des 20 000 spectateurs qui avaient rempli les tribunes du stade Abdelkrim Kerroum de la petite localité de Sig qui abritait pour la première fois ce genre de compétition. 

Pour rappel cette édition est la quatrième du genre. La première fut remportée par l’Arabie Saoudite, la seconde par la Tunisie et la troisième par l’Irak.

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

TUNISIE : ONS JABEUR CONFIRME

Publié il y a

le

Par

La tenniswoman tunisienne confirme sa forme actuelle et sa marge de progression continue et haussière. Elle vient en effet de se qualifier pour les quarts de finale à l’US open en éliminant en huitième la Russe Véronika Kudermetova, enregistrant ainsi sa meilleure performance dans le grand chelem américain. 

Par-delà la victoire, c’est aussi la manière qui a impressionné les observateurs qui suivent la sportive tunisienne. Ons Jabeur s’est en effet débarrassé de son adversaire en 2 sets (7-6, 6-4), ce qui lui laisse assez d’énergie pour la suite de la compétition. 

La championne tunisienne, 5ème du classement mondial de l’association des joueuses de tennis (Women’s Tennis association WTA) doit affronter ce mardi l’Australienne Ajla Tomljavonic qui arrive à la 46éme place dans le même classement.

Une opportunité qui devrait en théorie lui permettre de passer en demi-finale, ce qui lui octroierait une assurance supplémentaire pour d’autres challenges. 

Partager avec
Continuer la lecture

Sports

TUNISIE. ONS JABEUR BATTUE PAR IGA SWIATEK EN FINALE DU TOURNOI DE ROME

Publié il y a

le

Par

Après une victoire face à Daria Kasatkina en demi-finale, Ons Jabeur s’incline devant la numéro 1 mondiale en deux sets (6-2, 6-2). Avec ce sacre, la Polonaise Iga Swiatek atteint une série de 28 victoires qui font d’elle la favorite du tournoi de Rolland Garros. 

Pour rappel, Ons Jabeur s’était imposée à Madrid la semaine dernière en l’absence de Iga Swiatek due à une douleur au bras. Jabeur relativise sa défaite du jour après une semaine italienne plus qu’honorable en déclarant « On va apprendre de ce match ».  Nombreux sont les commentateurs qui relèvent la supériorité de Swiatek face à Jabeur en prévision du grand chelem de Paris. Il est cependant prématuré de pronostiquer l’issue de cette compétition tant elle attise les convoitises. Ons Jabeur ne s’en cache pas : « Il est évident que Rolland Garros est dans ma tête ». 

Partager avec
Continuer la lecture

Les plus vus de la semaine

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com